L'équipe

Dr Claude Guimond
Directeur formation professionnelle

cguimond@fmoq.org

Je suis très heureux d’accueillir le programme de mentorat au sein de la direction de la formation professionnelle. À la sortie de l’université, le jeune médecin est à un niveau élevé de connaissances et n’est pas nécessairement à la recherche de développement professionnel continu mais bien d’expérience, de support et d’accompagnement sans jugement ! J’aurais bien aimé bénéficier d’un tel programme à l’obtention de mon permis. Pourquoi ne pas en profiter? L’expérience démontre que les mentors et les mentorés en ressortent tous deux gagnants! Si vous êtes intéressés, informez-vous pour connaître nos prochaines cohortes de dyades.

Dre Isabelle Noiseux
Directrice adjointe formation professionnelle

inoiseux@fmoq.org

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’accueille le Programme de mentorat de la FMOQ au sein de la Direction de la formation professionnelle. Je me souviens comme si c’était hier de ma première journée de travail au service de consultation sans rendez-vous: Est-ce que mon approche est la bonne? Ai-je vu assez de patients? Que vont penser mes collègues? Que de questions en suspens…J’aurais bien aimé avoir accès à un tel programme à l’époque. C’est pourquoi je me préoccupe du bien-être de mes nouveaux collègues. »
Comment puis-je contribuer à adoucir l’entrée en pratique de la relève ?
« Dans mon rôle de directrice adjointe de la Formation professionnelle à la FMOQ, je mettrai mes efforts et mes énergies à promouvoir ce précieux programme empreint d’humanité et de collégialité, tant auprès des mentors que des mentorés. »

Dre Louise Fugère
Rédactrice en chef du Médecin de Québec et directrice adjointe

lfugere@fmoq.org

Quelle bonne idée de promouvoir l’accompagnement des jeunes médecins par leurs collègues d’expérience! À l’époque actuelle, la compétence recherchée pour devenir un bon médecin ne relève pas juste de l’expertise médicale, mais aussi des compétences CanMEDS. Le jeune médecin est aussi confronté des réalités sociales qui ne sont pas nécessairement apprises sur un banc d’école. Le programme de mentorat répond à ce besoin! Comme membre de la formation professionnelle, c’est avec grand plaisir que je vais m’impliquer à maintenir la qualité de ce programme et à ce qu’il réponde aux besoins des intéressés.

Dre Marjorie Duré

En 2017, je me suis impliquée comme mentor au programme de mentorat de la FMOQ. Par la suite, je me suis impliquée au sein du comité de mentorat et j’ai aussi continué à être mentor. C’était le moment pour moi de partager mon vécu en tant que professionnel après des années d’expérience.
J’ai profité de cette opportunité que nous offre le programme de mentorat de la FMOQ d’accompagner soit un résident ou un médecin en début de pratique à travers ses questionnements, ses émotions qu’il veut partager en toute confidentialité avec une personne impartiale et disponible.
La relation mentor-mentoré m’a plu dès ma première expérience. J’en profite pour encourager nos collègues matures qui sont en pratique et qui veulent donner au suivant à venir partager et écouter en toute simplicité un mentoré.
C’est avec plaisir que je le fais en parallèle à mes obligations en tant que médecin de famille. Alors, je vous invite à vivre ces belles expériences avec nous. Comme en médecine nous sommes de continuels apprenants et enseignants, c’est à partir de vos connaissances acquises en tant que médecin que vous allez enrichir le Programme de mentorat de la FMOQ. Je vous laisse faire votre propre expérience que vous allez aimer et aussi encourager d’autres à en faire autant.

Jérémy Lapierre
Coordonnateur du Programme

jlapierre@fmoq.org

« Mon histoire avec la FMOQ a commencé dans le cadre d’un partenariat de recherche pour ma maîtrise portant sur le mentorat. Cette alliance vise à alimenter mes recherches et à contribuer à l’amélioration continue du programme. Étant l’étudiant de Nathalie Lafranchise, j’ai eu la chance de prendre part au Comité mentorat depuis le début 2017. J’ai donc appris à connaître le programme de l’intérieur, j’ai pris part aux formations et animé certains ateliers. Parallèlement, j’ai démarré mon entreprise de formation en 2016 et je suis formateur-consultant chez Communication Psycom. Je m’intéresse ainsi aux pratiques d’origines corporatives ainsi qu’universitaires. C’est finalement au début de 2019 que l’on m’a proposé de devenir le coordonnateur du Programme de mentorat de la FMOQ. Il s’agit d’un mandat concorde avec mes intérêts et mon goût pour les processus d’accompagnement. Je suis heureux de faciliter l’intégration des médecins dans leur milieu professionnel. »

Nathalie Lafranchise, Ph.D.

« Petite, je voulais devenir médecin. Toutefois, la vie m'a amenée ailleurs. J'ai eu une mentore à un moment crucial de mon cheminement universitaire. Aujourd'hui, je réalise que c'est elle, Renée Houde (professeure retraitée du département de communication sociale et publique de l'UQAM), qui m'a "mise au monde" professionnellement! Je suis professeure d'université aujourd'hui, dans le même département où Renée a été professeure, probablement grâce à cette rencontre déterminante! J'ai étudié et vécu le mentorat. Je crois fortement au pouvoir développemental et d'actualisation que procure ce type de relation. C'est pourquoi lorsqu'en 2013, la Dre Lise Dauphin m'a communiqué son rêve de mettre en place un programme de mentorat pour les médecins de famille, j'ai tout de suite répondu positivement à sa demande de soutien dans la mise en oeuvre de ce beau projet! Depuis, je fais partie du comité mentorat de l'équipe de la FMOQ. J'y joue un rôle d'experte en mentorat et de chercheure afin de documenter les retombées du programme de mentorat de la FMOQ chez les médecins participants (mentors et mentorés). Je ne suis pas devenue médecin, mais voilà, j'ai le plaisir de contribuer, d'une autre façon, à la communauté médicale. »

Maxime Paquet, Ph. D.

« Au fil de mon parcours à titre de psychologue du travail et des organisations, j’ai œuvré, depuis 2005 dans le réseau de la santé québécois. D’un côté, j’ai toujours été passionné par le diagnostic et la mesure. Dans une perspective de promouvoir le bien-être au travail et de transformation du réseau et ainsi y faire ma part, je me suis investi dans de nombreux projets d’évaluation. De l’autre côté, dans l’optique de soutenir les professionnels de la santé, quoi de mieux que de promouvoir leur résilience via l’accompagnement dans leur développement de compétence? C’est pourquoi le codéveloppement professionnel et d’autres formes d’accompagnement m’animent depuis plus d’une décennie, au plan de l’intervention. Ces deux intérêts se sont réunis à partir de 2015, lorsque j’ai eu le privilège de joindre le comité responsable du programme de mentorat de la FMOQ, pour contribuer à évaluer ses composantes et ses retombées. »